Mémoire vivante / Strasbourg, Colmar, Verdun - Rodéo d'âme

L’événement «mémoire vivante», regroupe une pièce de théâtre et une exposition photographique qui interrogent la première guerre mondiale.

La scénographie de la pièce se compose de différents paravents : triptyques, diptyques ou fonctionnant seuls. En plus de permettre une modularité dans l’évolution de la pièce, ils sont le support des ombres des acteurs. Les ombres traduisent visuellement l’idée du metteur en scène qui est d’exposer une guerre, sans indice de nationalité, sans visage.
Le photographe Baptiste Cogitore nous montre ce que sont devenus les paysages de la première guerre aujourd’hui. Mon travail scénographique joue de ce contraste et place le spectateur au milieu d'un paysage réel, entre une terre inerte et une herbe symbolisant la vie.